Actualités

Article publié le
02/02/2018

1er degré - 2nd degré

Quels moyens académiques pour la rentrée 2018 ?

Le Groupe de Travail Académique s’est réuni jeudi 1er février. Il a pour objet de faire le bilan de l'utilisation des moyens d'enseignement de l’année puis de préparer la rentrée 2018 au regard de l’évolution de ces moyens attribués par le Ministère.

fotolia_175822619_xs.jpg

En début de séance, la FEP CFDT a effectué la déclaration suivante et remis un « livre noir breton » à l’ensemble des membres du GTA :

Déclaration de la FEP-CFDT bretagne 

L’analyse du budget 2017 montre une gestion rigoureuse des moyens académiques. La transformation d’heures postes en HSA a été évité cette année, ce qui nous satisfait car c’est une réponse positive à nos critiques de l’an dernier.

2018 s’effectuera à budget constant pour un effectif quasi équivalent (- 0,19%). Cela va contraindre à transférer des emplois du 1er vers le second degré, sans apporter de solutions nouvelles. Des tensions sur l’emploi se feront jour dans le 1er degré du Finistère. Elles devront faire l’objet d’une attention particulière.

En amont de cette réunion, nous ne commenterons pas davantage les choix que vous allez nous présenter. Par contre, nous souhaitons insister sur deux points qui nous tiennent à cœur : les réformes et la précarité.

La FEP CFDT avait approuvé l’esprit de la réforme des collèges  et la rénovation de plusieurs diplômes professionnels. Les équipes pédagogiques ont fourni un travail considérable. Aujourd’hui, elles restent désabusées avec des EPI bien construits sur les bras. La semaine de 4 jours ½ avait été conçue dans l’intérêt de l’élève. Elle devient peau de chagrin.

Déconstruire pour reconstruire à la va vite semble être la ligne de conduite ! N’oublions pas que les réformes nécessitent, pour porter leurs fruits, une participation enthousiaste des enseignants. Permettez-moi de vous dire, Monsieur le Recteur, que les équipes sont aujourd’hui dubitatives, pour ne pas dire plus ! Et pourtant, la FEP CFDT, comme le SGEN CFDT, ne sont pas, par nature, hostiles aux réformes. Nous attendons la concertation, même succincte, avant de nous positionner. Cependant, l’inquiétude est perceptible dans les LEGT qui seraient totalement chamboulés et dans les LP où la visibilité s’apparente à un brouillard épais. Une fois de plus, la précipitation empêchera la sérénité. L’objectif ministériel que retiendront les enseignants sera celui des économies budgétaires dans un contexte où leur reconnaissance restera lettre morte (jour de carence et blocage du PPCR) et où ils devront, encore et encore, travailler sans compter leurs heures. Pour la réforme du lycée, une application en 2018 nous parait impossible.

Concernant la précarité, nous rappelons, une fois de plus, quitte à paraître lourds et redondants, que cette situation n’est plus supportable. Aussi, nous agirons avec conviction et fermeté tant que ce dossier ne connaitra pas de réponses à la hauteur du problème. Après le livre noir national, nous vous remettons, ce jour, un livre breton. On pourrait faire plus épais. Vous connaissez nos revendications. Nous sommes aujourd’hui dans l’obligation de les médiatiser si nous voulons nourrir un peu d’espoir.

 

Présentation du bilan 2017

L’utilisation du budget est conforme au prévisionnel. Une régularisation positive de rentrée a permis d’équilibrer le budget et la gestion a pu être optimale. Les prévisions de remplacement en 1er degré  se sont révélées insuffisantes, ce qui a conduit à effectuer un petit transfert venant du second degré.

Rentrée 2018 

La démographie bretonne entraîne une légère baisse d’effectifs. Au total, l’effritement des effectifs se résument à 472 élèves sur un total de 244 073, soit moins 0,19 %. Ces tendances démographiques se poursuivront en 2019 et 2020.

  • La diminution des effectifs en 1er degré (- 1392) concerne le préélémentaire (- 1334) et plus légèrement l’élémentaire (-65) et se répartit sur les 4 départements. L’Enseignement spécialisé attend 7 élèves supplémentaires
  • En second degré, c’est l’inverse : les collèges devraient gagner 532 élèves, les LEGT 329 et le post bac 178. Légère baisse en LP avec moins 119 élèves. Au total, cela représente 920 élèves supplémentaires, avec une progression très nette en Ille et Vilaine.

En termes d’emplois, la rentrée s’effectuera à moyens constants, à l’exception d’un emploi pour la réussite éducative. Cela représente 15 150 ETP en heures postes, 869 ETP en HSA et 99 ETP sous forme d’IMP.

  • 1 seul emploi est octroyé au titre de la réussite éducative malgré plusieurs demandes. Il concernera le pays de Vitré.
  • La diminution des moyens sera importante en 1er degré (- 40,5 ETP). Elle touchera aussi le LP (- 8 ETP) et les SEGPA (-3 ETP).
  • L’augmentation des moyens concernera le Collège (+16,5 ETP) et le lycée (+38)
  • 5 emplois de remplacement glisseront du 2nd degré au 1er degré à la lumière des besoins de cette année.
  • La Carte des langues vivantes étrangères évolue légèrement en positif, avec 206 classes bilingues dans l’Académie dont 43% dans le réseau privé sous contrat. Elles sont financées, à hauteur d’une heure, selon des critères précis (Une seule par établissement, continuité de formation avec les écoles du secteur…). Il en est de même pour l’enseignement du breton. A noter que les collèges peuvent aussi utiliser leurs marges de manœuvre.
  • La carte des formations élaborée en lien avec la région aboutira sur 4 nouveautés (BTS opticien-lunetier à Ploemeur, Mention complémentaire accueil-réception à Pontivy et deux parcours mixtes en bac pro : cuisine à Lannion et traitement des matériaux à Redon.

Voir les chiffres.

Au niveau des établissements

Les DGH (dotation globale horaire) seront envoyées aux établissements à partir du 5 février. Chaque Inspection Académique départementale organisera cette ventilation DGH. Un dialogue de gestion avec les chefs d’établissements  et une étude de ces ventilations en GTD (groupe de travail départemental) s’effectueront courant février.

Au sein des établissements, la campagne de gestion des DGH avec utilisation du TRM (tableau de répartition des moyens) se déroulera du 9 février au 12 mars. Ce qui impose un dialogue avec les équipes pédagogiques et les instances du personnel en amont des vacances de février.


Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


Laissez un commentaire


Votre nom :
Votre e-mail :
Votre email ne sera visible que par les gestionnaires du site

Votre commentaire :


Pour valider votre formulaire, veuillez saisir ci-dessous les lettres sur fond de couleur (dans l'ordre) :

BPKWYHAHSQ

Saisissez les lettres : 

©2017-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site