Actualités

Article publié le
22/09/2019

Second degré. Plus de 10% d'HSA !

Le budget académique de cette rentrée dans le réseau privé comprend 8 445 ETP en heures postes et 977 ETP en heures supplémentaires ou IMP.

ob_b04706_heures-supplementaires.jpeg

Ce pourcentage d’HSA n’avait jamais été atteint puisqu’il dépasse les 10%. Le Rectorat impose, dans certains établissements des taux supérieurs à 12 % : totalement ingérable ! La FEP CFDT avait fortement dénoncé cette dérive au GTA de janvier. Aujourd’hui, le constat est là : trop, c’est trop ! Des titulaires subissent des pressions pour accepter d’avantages d’heures. Des maîtres auxiliaires vont exercer en effectuant un temps complet, dont une partie en heures poste et le reste en heures supplémentaires sans en avoir vraiment : une aberration ! De plus, l’été, il ne leur restera qu’un salaire partiel.

Aussi, la FEP CFDT a adressé, dès la rentrée, le courrier ci-dessous au Rectorat et à l’Inspection Académique pour exiger une souplesse de gestion. Nous sollicitons aussi une rencontre afin de trouver des solutions.

Nous incitons aussi les collègues à refuser les HSA au-delà de 2 et à refuser la multiplication des responsabilités et tâches annexes : un salaire décent doit résulter d’un temps complet, pas d’une surcharge sans limite d’activités.

 

Monsieur le Recteur,

Depuis la rentrée, la FEP CFDT Bretagne est interpellée par plusieurs enseignants confrontés à des problématiques d’HSA. Des chefs d’établissements de LEGT et de LP sont dans l’embarras pour finaliser leur TRM et organiser l’ensemble des enseignements pour cette année scolaire.

En effet, la contrainte HSA est trop complexe et il devient impossible de la respecter. Certains établissements ont une dotation HSA supérieure à 12% de la DGH globale. Après avoir réparti les enseignements en utilisant la nouvelle obligation des enseignants de ne pas refuser 2 HSA, puis solliciter nombre d’entre eux pour dépasser cette quotité, il apparaît impossible d’aller plus loin.

En effet, certains enseignants ne peuvent effectuer des HSA : temps partiels, stagiaires, problématiques de santé. Dans certaines disciplines, il n’y a pas de besoin en heures supplémentaires. Des collègues ont déjà accepté 3 ou 4 heures supplémentaires, voire plus pour quelques uns.

Les années passées, nous avons constaté, à chaque bilan académique, qu’il y avait surconsommation d’HSA au détriment des heures postes. Cette année, le budget a fléché d’avantage d’HSA. Dans une année de réformes en LEGT et en LP, les collègues se sentent sous pression. Pour réussir la mise en œuvre des réformes et effectuer un enseignement qualitatif, ils ne peuvent accepter des surcharges complémentaires. Nous rappelons qu’ils sont aussi sollicités pour effectuer la mission de professeur principal, pour différentes missions particulières, et en LP pour accueillir des publics non scolaires.

Aussi, la FEP CFDT vous demande de la souplesse de gestion afin de créer des BMP dans les établissements où la contrainte HSA est trop importante.


    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site