Edito

Accumulations et espoir

2020 et 2021 ont été des années difficiles pour la santé et les conditions de travail au plus fort de l’épidémie de Covid, depuis 2022 tout le monde a en tête le sujet de l’inflation avec ses conséquences sur le pouvoir d’achat, en ce début d’année 2023 ce sera la protection sociale qui sera mise à mal avec l’entrée en vigueur de la réforme du chômage.

licencieement_2.jpg


A tout cela viendrait s’ajouter une réforme des retraites qui voudrait porter l’âge du départ à 64 ans ; réforme brutale et socialement injuste et injustifiée, c’est la CFDT, syndicat qui a su prendre par le passé, à chaque fois que cela a été nécessaire ses responsabilités pour sauver le système des retraites par répartition, qui le dit. La CFDT a proposé des solutions pour corriger le très léger déficit, mais le gouvernement arc-bouté sur son projet ne les a même pas étudiées.
Heureusement, grâce au front syndical, il y a parfois de bonnes nouvelles, on l’a vu l’an dernier avec la mobilisation des
personnels des lycées agricoles qui a permis de faire reculer le moins disant social dans la rédaction de la nouvelle convention collective EAP. En 2023 mobilisons-nous pour préserver notre modèle social, modèle pour lequel ça vaut le coup de se battre comme
l’ont fait beaucoup avant nous, parce qu’ils avaient l’espoir d’un meilleur pour demain, d’un meilleur pour la société dans
laquelle vivraient leurs enfants.
Eric Vennegues



©2017-2023 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site