Actualités

Article publié le
08/12/2019

Agricole. Salariés de droit privé... et bientôt privés de droits !

Alors que les négociations au niveau national sont gelées depuis l’annulation par la Cour Administrative d’Appel de l’arrêté de représentativité des organisations syndicales suite à un recours de la CGT, de FO et de la CGC, les employeurs ont choisi

image.png

Rien n’annonçait ce coup de force. 

Avant la décision du juge, les négociations concernant la fusion des deux conventions collectives (Cneap et Gofpa), n’étaient ni rompues, ni bloquées. 

Une période de quinze mois devrait logiquement s’ouvrir pour négocier un texte de substitution ; ce qui pour le moment est juridiquement impossible tant que le ministère du Travail n'aura pas résolu le problème de la représentativité.

Les employeurs le savent, alors pourquoi ont-ils pris cette décision incompréhensible ? 

A quel poker menteur jouent-ils avec le ministère du travail en prenant les salariés en otage ?

Veulent-ils passer en force auprès du ministère du travail pour renégocier à toute vitesse une nouvelle convention à leur botte et moins disante pour les salariés désormais "multitâches" ?

Ils ne s’en cachent pas en écrivant en bons disciples du Medef : 

« Aujourd’hui, nos établissements doivent pouvoir être adaptables, performants et compétitifs. Ils ont besoin pour cela de souplesse, d’agilité et de réactivité. Notre convention collective ne le permet pas ».

La dénonciation d’une convention est toujours un acte grave qui peut avoir des conséquences pour les salariés au risque de n’avoir plus que le code du Travail pour défendre leurs intérêts. Les employeurs démontrent ainsi le peu de valeur qu’ils accordent au dialogue social. Rappelons que depuis 2014, les employeurs ont systématiquement refusé les augmentations de salaires demandées par les organisations syndicales lors des NAO (négociations annuelles obligatoires) de la branche .

Il reste que si les employeurs veulent négocier une nouvelle convention collective, elle devra améliorer les conditions de travail des salariés ! Il faudra alors agir et ne pas subir… 


    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2020 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site