Edito

Blanquer le magicien...

Comment communiquer, en utilisant des effets de langage habituels, pour annoncer que des moyens d’enseignement en plus (+ 260 ETP (Équivalent temps Plein) ), pour l'enseignement privé seront mis en place à la rentrée 2021 et en même temps parvenir à un solde négatif de - 161 ETP  au niveau national ?

licencieement_2.jpg

C'est le tour de « passe-passe » de notre ministre magicien.

 

Comment expliquer ce camouflet ?

Le ministère augmente les moyens d'enseignement grâce à une utilisation massive d’Heures supplémentaires année (HSA) : 499 ETP (équivalents temps plein).

La FEP-CFDT n'approuve pas cette mesure pour 3 raisons majeures : une HSA a une durée de vie limitée dans le temps, ce n’est pas de l’emploi pérenne ; l’injection d’ HSA dans le système force le « travailler plus pour gagner plus », remettant en cause le droit à des temps partiels en fin de carrière notamment ; enfin, les HSA amplifient les différences femmes/hommes, plus elles augmentent, plus cette différence s’accroît.

Des postes d’enseignants sont utilisés pour financer des contrats étudiants (380 ETP). 

La mise en place de contrats d’étudiants alternants n’est pas une mauvaise chose en soi même si, pour l'instant, la mesure reste floue. Elle devrait permettre de renforcer la formation initiale avec de la pratique sur le terrain. En revanche, financer ces contrats en supprimant des postes de titulaires est tout simplement absurde. On remplace ainsi 380 enseignants par 380 étudiants...

Nous avons fait savoir nos positions lors du dernier GTA, nous les réitérerons lors du prochain GTD.

Nous aurons, en collaboration avec le SGEN-CFDT ( syndicat de l'enseignement public) un RDV en visio, le 5 mars avec le Député Gaël Le Bohec , député LREM du sud de l'ille et vilaine, membre de la commission éducation à l'assemblée nationale, pour lui faire part de notre colère face à ce nouveau plan de suppressions d'emplois.

Nous devrons, enfin, être très vigilants, à l'automne prochain, pour réagir plus rapidement si ces conditions perduraient. 

Nous déplorons, pour l'académie de Rennes, la perte de 112 ETP comblée par 30 postes en HSA, soit une perte nette de 80 emplois, soit la moitié des pertes nationales !!

Une fois de plus la Bretagne est durement touchée.

Seul point moins sombre pour cette rentrée 2021, la suppression de 6 ETP en documentation au lieu des 11 ou 12 annoncés. Notre pétition aura porté ses fruits. L'action collective est le seul rempart à cette casse du système éducatif français. Gardons cela en mémoire.



Ollivier Schouten



©2017-2021 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site