Actualités

Article publié le
27/05/2022

Convention collective Action du 18 mai 2022

Après la manif : Le manifeste !

La journée du 18 mai a été une journée d’action pour les salariés de
l’enseignement agricole privé, sur fond de dénonciation de la convention
collective. Elle a été extrêmement suivie dans une très grande majorité de
lycées agricoles du CNEAP.

arradon.PNG

Il y a eu des débrayages, des rassemblements, des grèves... à l’appel de la Fep-CFDT. Un lycée a même été fermé mercredi 18 mai par manque de personnel…


Le point d’orgue de cette action a eu lieu à Arradon où nous avons rencontré une délégation du CNEAP. Face aux témoignages bouleversants des salariés (personnels de vie scolaire, administratifs et techniques...), la délégation CNEAP a choisi de se réfugier dans un mutisme total, très bien relaté à la fin de l’article paru en page Ouest- France Bretagne de jeudi : « contactée, la branche bretonne du CNEAP n’a pas répondu ».


Un mutisme sidérant qui a pour conséquence désormais de générer de la colère et de l’inquiétude.
Pour les salariés, comment ne pas être en colère quand le seul président d’association présent répond à la première question :
« Pourquoi avez-vous dénoncé la convention collective ?
− Je suis président, mais je ne sais pas... »
Pour les salariés, comment ne pas être en colère quand une directrice pourtant présente à la table des négociations au national depuis plus deux ans, ne répond à AUCUNE question des salariés : est-ce de nature à vous rassurer ?


Les salariés l’ont redit avec force, chaque jour, ils oeuvrent pour assurer le service, l’accueil, l’accompagnement des élèves.
Chaque jour, ils oeuvrent pour le bien commun de NOS lycées.
Alors :
• Pourquoi leur demander d’accepter une convention collective qui, à ce jour, n’est pas aboutie ?
• Pourquoi inscrire trois jours de carence en prétextant des abus, sans chiffres ? Alors que bon nombre de directeurs estiment que cet argument est non fondé, mais n’osent pas le crier trop fort… chut. De qui ont-ils peur ?
• Pourquoi vouloir supprimer des journées « enfant malade » alors que nos employeurs hissent bien haut le sens des valeurs humaines de l’enseignement CATHOLIQUE... La fep-CFDT ne voit dans cette mesure de suppression aucune humanité ! Il faut nous l’expliquer !
Mais le point principal de nos revendications porte sur les salaires, des salaires de misère et des ÉVOLUTIONS de salaire qui vont être minimes...


D’accord, votre salaire sera maintenu. MAIS nos projections, validées par le CNEAP, annoncent des pertes de dizaines de milliers d’euros sur une carrière pour des salariés qui gagnent à peine de quoi vivre...


On ne demande pas la lune ! Nous proposons deux mesures :
1 % d’augmentation d’ancienneté par an et Indexation des salaires sur le SMIC


La colère ne retombera pas et certains salariés ont exprimé à Arradon le souhait à pousser l’action plus loin .... « Que se passera-t-il si les salariés décident de ne plus s’investir, de fuir avec leur compétence, ou de ne pas faire la rentrée... ? » Cela a été dit, pas par la Fep-CFDT, mais par les salariés du CNEAP ce 18 mai à Arradon.


Chacun sait que les personnels sont la principale richesse de nos établissements, mais les employeurs, par leur attitude purement comptable, sont en train de générer de la souffrance, du découragement et une grande colère.


Si, depuis le 18 mai, les directeurs mettent beaucoup d’énergie à essayer de rassurer les personnels… Nous, cela ne nous rassure pas !
La vraie sagesse serait de prendre le temps de poser le dialogue, car la convention collective n’est pas aboutie. Vous l’a-t-on présentée concrètement ? Votre direction vous dit : « rien ne va changer, ne t’inquiète pas ». Mais qui peut croire que, quand on négocie une convention qui va « encadrer la masse salariale », c’est dans le but d’augmenter les salaires ??? Personne ! Personne !


Oui, ça va changer pour vous ! Vous pouvez en être sûrs !


    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2022 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site