Actualités

Article publié le
12/02/2020

déclaration FEP CFDT pour le GTA du 30 janvier 2020

Lors du GTA annonçant les moyens dédiés à l'enseignement privé pour la prochaine rentrée, la FEP-CFDT a fait une déclaration préalable :

2020_01_31_fep_cfdt_affiche_rentree_2020.jpg

Monsieur le Recteur, 

Mesdames et Messieurs

Au nom de la FEP CFDT Bretagne, nous vous remercions pour l’envoi du dossier préparatoire à ce GTA. 

Nous souhaitons intervenir sur 4 points : l’emploi, les réformes, la reconnaissance dans le métier et l’école inclusive.

 

1) L'emploi

L'académie va perdre 63 ETP en moyens d’enseignements dont 40 emplois. Cela s’ajoute aux 127 emplois retirés l’an dernier.  Cette nouvelle ponction peut apparaitre limitée, mais elle aura des conséquences néfastes à tous les niveaux. Les arbitrages académiques obligent à effectuer des choix complexes qui vont, une fois de plus, détériorer les conditions d’enseignement. Où est la priorité au 1er degré ? Comment accompagne-t-on l’augmentation des effectifs et la mise en place des réformes au Lycée ? Comment développer plus d’autonomie chez les élèves en supprimant des postes de documentalistes ?

Dans ce contexte, les 1017 ETP non dédiés à l’emploi apparaissent démesurés. Il serait plus judicieux de transformer des HSA en « heures postes », ce que réclame haut et fort la CFDT.

 

2) Les réformes du LEGT et du LP

LA FEP CFDT n’est pas, par nature, réfractaire aux réformes. Cependant, dans le cas présent, elle ne peut que condamner les choix ministériels tant ils sont teintés d’amateurisme et d’impréparation. A tout niveaux, la colère gronde. En effet, La réforme est anxiogène pour les enseignants. On avance à l’aveugle : programmes lourds, banque de données et informations arrivant au compte-goutte, évaluations E3C manquant de clarté dans les attendus comme dans l’organisation. Déconstruction du groupe classe (élèves) et de l’équipe enseignante, avec des conseils de classe qui ne peuvent fonctionner normalement. Au stress des enseignants, s’ajoutent les incompréhensions des élèves et les pressions abusives des parents, eux-mêmes inquiets. La crispation s’accentue avec la période E3C. Les enseignants sont perplexes quand les sujets circulent sur les réseaux sociaux. 

Les PLP, qui sont généralement militants et pédagogues dans l’âme, car ils s’adressent à un public qui a connu des difficultés, perdent aussi le sens de ce qui fait leur métier. De plus, ils sont confrontés aux HSA obligatoires, auxquels s’ajoutent des sollicitations plus que pressantes pour effectuer des heures en tant que formateurs. Difficile d’aider les élèves à construire leurs projets, à devenir citoyens, difficile de développer les compétences attendues avec des injonctions qui déstructurent le travail pédagogique.

Nous vous faisons grâce d’une liste à la Prévert de l’ensemble des problématiques générés par des réformes mal pensées et mal préparées. L’état de désordre est réel dans le système éducatif. Il montre l’échec d’une politique et retire toute crédibilité à un ministre qui semble ne rien entendre.

 

3) Le manque de reconnaissance

Le métier se complexifie, aussi le malaise s’accroit dans la profession. La reconnaissance n’est pas au rendez-vous. Le pouvoir d'achat baisse régulièrement. La revalorisation n’est que paroles. Les évolutions de carrière sont décevantes avec des critères de promotion inadaptés. L’enseignant est au régime du « travailler plus pour gagner moins ». Aussi, dans nos permanences syndicales, les demandes de renseignements pour quitter le métier s’avèrent de plus en plus nombreuses. Le corps professoral est désabusé, y-compris dans le réseau privé sous-contrat. 

Aussi, pour reconnaître les enseignants à leur juste valeur, conforter leur autorité et rendre ce métier à nouveau attractif, la revalorisation salariale devient urgente pour l’ensemble des enseignants, titulaires et maîtres délégués. Concernant ces derniers, nous avons noté avec satisfaction le passage du grade de MA2 à celui de MA1 pour nombre d’entre d’eux. C’était un premier pas. Il faut aujourd’hui aller beaucoup plus loin. D’une part, en octroyant le grade de MA1 à tous les MA2 actuels ; ce serait particulièrement pertinent en 1er degré et en LP. D’autre part, en réduisant la précarité par une mesure spécifique de titularisation, avec création d’un corps de titulaires-remplaçants.

 

4) L’Ecole inclusive

Nous souhaitons aussi, une nouvelle fois, attirer votre attention sur les difficultés récurrentes qui sont liées à la mise en place de « l’école inclusive ».

La FEP-CFDT a toujours été favorable à ce système juste et humain mais, force est de constater, que dans nos établissements, beaucoup d’enseignants souffrent de cette situation : surcharge de travail importante quand il faut adapter sa séance de 4 ou 5 façons différentes, besoin de temps et dépense d’énergie supplémentaires sans oublier, bien souvent, la frustration de l’équipe éducative qui a le sentiment de ne pas arriver à remplir sérieusement sa mission.

N’oublions pas qu’aucun d’entre nous n’a été formé à accompagner ces élèves et qu’il a fallu improviser, s’adapter rapidement et passer beaucoup de temps en concertation pour essayer de cerner les difficultés qui se présentaient. Les enseignants sont, aujourd’hui, fatigués très tôt dans l’année scolaire et quelquefois découragés de ces contraintes.

 

Que dire de la situation de nos collègues AESH ?

Ces personnes sont consciencieuses, investies mais se sentent abandonnées voire méprisées.  Quand on prend le temps d’échanger avec elles, les mêmes sujets tournent en boucle :

Pourquoi n’a-t-on pas de formation ?  Pourquoi n’a-t-on jamais de contact avec notre employeur ?      Quelles sont mes perspectives d’avancement ? La mise en place des PIAL pour tous les départements à la rentrée 2020 les inquiète beaucoup puisqu’elles n’ont pas ou que très peu d’informations.

A ce sujet, pourriez-vous nous donner les premières indications ou conclusions des bilans expérimentaux sur la mise en place des PIAL depuis 1 an ?

L’école inclusive est une très belle et noble idée mais elle engendre des investissements personnels des équipes éducatives qui ne se sentent pas accompagnées dans sa mise en place.

Nous vous remercions de votre écoute et de l’attention que vous portez à notre contribution.

 

Télécharger l'affiche : 

 

Les membres FEP CFDT au GTA de l’Académie de Rennes


    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2020 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site