Actualités

Article publié le
17/05/2020

Déconfinement. C'est présentiel ou distanciel, mais pas les deux !

Vendredi 15 mai, une réunion a été organisée en visioconférence par le recteur en direction des syndicats de l'enseignement privé.

ob_8a42d4_concertation.jpg

A l'ordre du jour, « la reprise des activités dans les établissements scolaires ». Autant dire que cette réunion était attendue, tant les informations du recteur-employeur étaient parcimonieuses depuis le début de la crise. 

 

La CFDT a appelé à des concertations plus fréquentes avec le rectorat, tant les maîtres sont en demande d'informations concernant la reprise annoncée au niveau national, et tant les communications qui leur parviennent sont parfois contradictoires : Présentiel ? Distanciel ? Les deux ? Et comment fait-on lorsqu'on a un enfant en bas âge ? Quid des dispositions si l'on est une personne à risque ? Autant de questions que le CFDT a pu aborder, et qui ont trouvé réponse auprès du rectorat. 

 

Tout d'abord, le recteur a envoyé une note de service aux chefs d'établissement la semaine dernière, qui borne les différentes situations auxquelles sont confrontés les enseignants : 

  • En cas de maladie du maître : Le maître prend un arrêt de maladie, comme auparavant

  • Si le maître est une personne à risque ou vit avec une personne à risque, et si la pathologie figure dans la liste, il pourra demander un certificat médical qu'il transmettra au chef d'établissement, et sera autorisé à faire du distanciel. 

  • Si le maître ne peut ou ne veut emmener son enfant à l'école, il en informe par écrit son chef d'établissement, et sera autorisé à travailler à distance. 

  • Pour les deux dernières situations, si un travail à distance n'est pas possible, le maître bénéficiera de la part du rectorat d'une autorisation spéciale d'absence (ASA).

Ces dispositions s'imposent, et il ne serait pas normal de subir des pressions de la part de votre chef d'établissement pour que vous vous rendiez dans votre établissement si vous vous trouvez dans une des situations ci-dessus. La CFDT a d'ailleurs dénoncé auprès du recteur les pressions que certains directeurs font subir aux personnels.

 

Le rectorat a également rappelé formellement que distanciel et le présentiel ne pouvaient pas cohabiter. En clair, si vous allez dans vos établissements, vous ne faites pas de distanciel. Cette disposition figure également sur la note de service du recteur, à titre de rappel pour les chefs d'établissement.

 

Infos supplémentaires : 

Certains suppléants n'ont pas reçu leur salaire complet ces derniers mois. Les montants non perçus seront régularisés sur la paye du mois de mai. En cas de souci, ne pas hésiter à contacter le rectorat, les services sont opérationnels. 

 

Les opérations de promotions devraient pouvoir se tenir le 8 juillet, au moins pour les hors classe. Les accès à la classes exceptionnels seront peut-être reportés à septembre.





    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2020 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site