Actualités

Article publié le
12/02/2021

Moyens académiques. La Bretagne durement touchée

Les décisions définitives sur les moyens (postes-heures) alloués dans notre académie ont été arrêtées lors du GTA du 5 février

images-14.jpeg

 

Nous constatons qu’une fois de plus l’académie de Rennes et en particulier le Finistère et le Morbihan seront durement impactés : - 26,25 postes équivalent temps plein pour le 29 auxquels il convient d’ajouter 1 poste au titre de la réussite éducative et de soustraire un demi -poste au titre des postes » hors la classe » attribués à la DDEC pour des missions spécifiques. 

Heureusement les nouvelles sont meilleures en ce qui concerne les décharges de direction puisque 9 postes sont attribués. 

Nous regrettons l’inertie de nos DDEC face à la demande du Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique de restituer des postes. Avec une moyenne de 23,5 élève /classe en Bretagne nous devrions comprendre que nous sommes loin de la moyenne des 25 / classes sur l’ensemble du territoire dans l’enseignement privé et donc accepter d’être « solidaires » ? 

Nous constatons que dans d’autres académies aussi impactées que la Bretagne par la baisse démographique (Nord, pays de la Loire) le nombre de postes à rendre est moindre. 

La ruralité bretonne n’est pas prise en compte et d’autant moins que les 41 postes attribués aux petites écoles à la rentrée 2019 , ont été rapidement retirés , craintes dont nous avions fait part déjà l’année passée : ce « coup de pouce conjoncturel » ne fut en fait qu’un coup de « pub » du ministère qui loin d’appliquer les principes demandés aux enseignants : évaluation diagnostique, mise en œuvre , évaluation finale se contente de « naviguer à vue » avec en ligne de mire les économies budgétaires ! 

Le second degré subit lui aussi l’impact des coupes en Bretagne et par un tour de passe-passe les emplois temps plein se transforment en heures supplémentaires ! 

L’action menée contre les suppressions de postes de documentaliste à porter puisque 6 ETP seront supprimés au lieu des 11 prévus. C’est encore trop et il faudra agir fortement l’an prochain.

Une fois de plus, nous serons auprès de nos adhérents dans un mouvement de l’emploi très contraints mais ne pouvons nous taire face à une catastrophe annoncée ! 

 

 Martine Le Gall pour les élus CCM


    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2021 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site