Actualités

Article publié le
07/10/2015

Nicolas Verney

Toujours à Orléans... En attendant le résultat du recours.

La FEP-CFDT Bretagne était reçue mardi 6 octobre au Rectorat. Une rencontre bien tardive quand on sait que nous avions demandé ce rendez-vous à la suite du refus du Recteur de nommer Nicolas sur Saint-Brieuc, peu après la rentrée...

1sans_titre.jpg

Lire les précédents articles sur le sujet

Pourquoi faire de façon simple quand on peut ne pas faire de façon compliqué (le 15/09/15)

Le combat continue (le 01/10/15)

Une rencontre tardive et... une rencontre sans éclat.

Le Secrétaire Général n'a pas voulu s'avancer sur le dossier Nicolas Verney. Un recours juridique est à l'étude en ce moment. Les services académiques attendent donc le résultat pour se prononcer.

Aucun éclairage nouveau non plus sur la décision surprenante du Recteur début septembre. Pourquoi, alors que tous les freins ont été levés du côté de l'Institution Catholique, le Recteur refuse-t-il de nommer Nicolas Verney sur le poste encore vacant à ce moment-là ? Mystère... L'argument du Rectorat ne tient pas debout : problème de calendrier avancent-ils... "le mouvement est terminé... On ne peut pas revenir en arrière..." C'est absolument faux ! Il existe d'autres exemples de nomination tardive.

Une dérive observée depuis quelques années.

La FEP-CFDT Bretagne avait déjà dénoncé, l'an passé, le relâchement du Rectorat dans son rôle d'employeur. Ce genre de problème rencontré aujourd'hui ne se serait sans doute pas posé juste après la loi Censi sur le statut de droit public en 2005. Nicolas Verney aurait été proposé par le Recteur sur le service vacant. Ce qui ne signifie pas, pour autant, qu'il aurait été nommé car les chefs d'établissement ont la possibilité de motiver un refus. Mais, au moins, les procédures d'affectation auraient été respectées. Il est vrai, qu'à l'époque, trois commissions rythmaient le mouvement des personnels en priorité A (pertes d'heures), B (mutations) et C (stagiaires validés). Aujourd'hui une seule réunion permet d'étudier l'ensemble. Il est vrai aussi que les équipes ont changé amenant peut-être une rupture dans les pratiques.

Les responsables du Rectorat nous ont semblé tendus lors de cette rencontre. Mais, même s'ils avouent ne pas maîtriser effectivement toutes les données dans les procédures d'affectation, ils ne veulent pas reconnaître tous les manques que nous dénonçons dans la manière de mener leur rôle d'employeur.

La FEP-CFDT a envoyé le communiqué de presse suivant à l'issue de la réunion.

Mardi 6 octobre, la FEP-CFDT Bretagne (syndicat CFDT enseignement privé) a rencontré le secrétaire général du Rectorat de Rennes et ses proches collaborateurs concernant la situation de Nicolas Verney, enseignant briochin nommé sur Orléans alors qu’un poste était vacant à la rentrée près de chez lui.

Pour la FEP-CFDT Bretagne, cette situation est l’illustration d’une dérive observée depuis quelques années. Le Rectorat joue de moins en moins son rôle d’employeur. Celui-ci reconnait ne pas maîtriser tous les éléments dans les procédures d’affectation des enseignants du privé sous contrat. Mais les tentatives d’explication du Rectorat n’ont pas convaincu entièrement les représentants syndicaux. La raison du calendrier invoquée pour justifier la non-nomination de Nicolas Verney à Saint-Brieuc ne tient pas debout. Selon la FEP-CFDT, le Recteur pouvait, en septembre, éviter que cet enseignant ne se retrouve à travailler à 500 kms de chez lui. Son choix a été différent. Une procédure judiciaire étant en cours, le SG n’a pas souhaité argumenter davantage dans l’attente d’une réponse juridique.

La FEP-CFDT espère toutefois que ce regrettable cafouillage permettra de  revisiter ce que la secrétaire générale adjointe appelle « les habitudes de travail » et de faire mieux vivre le dialogue social tant loué par le DRH du Rectorat.

 

La pétition mise en ligne par la famille de Nicolas est toujours en ligne. Vous pouvez y accéder en suivant ce lien.

 

Réagir à cet article.


    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2020 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site