Edito

Pourquoi la démocratie est en danger ?

La démocratie s’appuie sur un équilibre délicat entre le droit individuel et le droit collectif c’est-à-dire entre les libertés individuelles et la justice sociale. Cet équilibre repose, entre autre, sur la confiance dans le système représentatif et sur la crédibilité de l‘information.

democratie-un-desert-exc.jpg

Or, la perte de confiance dans le système représentatif est avérée depuis de nombreuses années. La  désaffection des urnes, la défiance face aux hommes politiques ont été les premiers signes inquiétants. Le « dégagisme »  a pu apparaître, alors, comme une  alternative possible mais cela n’a pas duré. L’amateurisme du « nouveau » personnel politique, même glorifié par le chef d’Etat, ne fait plus guère d’illusion. La montée du populisme, longtemps présenté  comme un repoussoir, gagne du terrain et ne fait plus si peur. 

De même, la décrédibilisation de l’information altère, également, le  bon fonctionnement  du système démocratique. Qui n’a pas eu le sentiment de  « ne plus rien comprendre », de « perdre ses  repères » ? Comment construire son opinion quand tout est flou ? Bien-sûr, individuellement, on  cherche à démasquer les infox, les théories du complot  et autres balivernes. Mais, collectivement, ces fausses infos perturbent les vraies…. L’information est également court-circuitée par des distractions, les fameux buzz qui ne réclament aucune analyse mais sur lesquels chacun y va de son  point de vue ! De plus, l’information est souvent brouillée : la réforme des retraites est un exemple criant de cette confusion. Diffusée sous forme de puzzle, réparée ou aggravée à la marge, non débattue, le texte est illisible et rend impossible une opposition cohérente. Si on y regarde bien, les réformes des lycées ont connu les mêmes complications. Cette confusion est-elle organisée ? Si oui, c’est extrêmement grave car cela revient à empêcher le citoyen de se construire sa propre opinion, cela revient à nier sa liberté de choisir.  Si cette confusion est intentionnelle,  on peut craindre que la démocratie soit dorénavant fragilisée.

Le  système représentatif défaillant et l’information altérée nuisent gravement au bon fonctionnement de la démocratie. 

Nos seules armes sont notre participation à la vie de la cité, par le vote, par l’exigence de la transparence, du respect mutuel, par des temps d’échanges empreints de sincérité, par  du  travail et de l’intelligence, le tout dans un esprit collectif !

C’est ce que nous vous proposons de partager dans les différentes réunions organisées par vos syndicats FEP CFDT des 4 départements bretons.

Pascale GUIGUEN

 

 

 

 



©2017-2020 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site