Actualités

Article publié le
04/12/2019

Retraites. La position de la CFDT

retraite-bigbang_6510620_660x287.jpg

Pourquoi la CFDT n’appelle pas à manifester le 5 décembre ?

 

La CFDT souhaite utiliser jusqu’au bout l’espace de négociation avec le gouvernement et peser encore pour lui faire adopter une réforme des retraites qui offre plus de justice et plus de solidarité.  Elle rappelle constamment au gouvernement son refus catégorique d’une réforme qui vise à faire des économies (baisse des retraites, recul de l’âge de départ). Le système de retraite par répartition est basé sur la confiance. Il est grand temps que le gouvernement dévoile ses choix et parle d’une seule voix.

https://www.cfdt.fr/portail/actualites/l-avenir-des-retraites-prod_155722

 

Que revendique la CFDT ?

 

Elle porte 7 revendications :

1-     Un système de retraite universel et plus juste (femmes, polypensionnés, précaires, ...)

2-     Une compensation des dix formes de pénibilité du travail (dont le métier d’enseignant)

3-     Un droit à la retraite progressive pour aménager les fins de carrière

4-     Un minimum de pension égal à 100 % du smic pour une carrière complète

5-     Une garantie à 100 % des droits acquis avant 2025

6-     Des compensations salariales (par ex : bas salaires en début de carrière pour les enseignants)

7-     Le maintien du droit à partir à la retraite à 62 ans et du dispositif des carrières longues

https://www.cfdt.fr/portail/outils/les-7-revendications-de-la-cfdt-pour-la-reforme-des-retraites-srv1_1080043

https://www.cfdt.fr/upload/docs/application/pdf/2019-09/argu-retraites-ce_que_veut_le_cfdt.pdf

 

Le système actuel est-il en danger ?

 

Le COR projette un déficit de 8 à 18 milliards du système de retraite à l’horizon 2025 – sur 310 milliards. Ce déficit s’explique en grande partie par l’effet de la désocialisation des heures supplémentaires depuis janvier 2019 et par une baisse attendue du nombre d’employés de l’état (moins d’actifs cotisants) ainsi que par le gel de notre point d’indice depuis 2010 (moins de cotisations). Le déficit s’explique donc par le fait, c’est historique, que le gouvernement a décidé de ne pas compenser dans les caisses de retraite le manque à gagner dû à ses décisions politiques. Pour la CFDT le système n’est pas en danger. Les efforts consentis par les salariés depuis 20 ans avaient permis jusqu’à cette année son retour à l’équilibre. Le déficit annoncé par le gouvernement est une simple construction politique.

 

Quels sont les points de vigilance en ce qui concerne les enseignants du privé ?

 

Le régime de retraite additionnel vient compléter le régime général et régimes complémentaires Arrco et Agirc. Il est financé à parts égales par une cotisation salariale et une cotisation de l’État employeur. Son objectif est de viser à compenser l’écart de retraite par rapport aux enseignants du public. 

Le Retrep permet aux enseignants en situation d’invalidité ou d’inaptitude de percevoir une retraite temporaire en attendant l’âge légal de départ en retraite. 

Pour la FEP CFDT, le gouvernement doit assurer le versement des droits acquis.

https://www.cfdt-retraités.fr/6-Retraite-des-enseignants-du-prive-sous-contrat

Le système de retraite par répartition est un bien commun appartenant à tous les français. Il nous faut le préserver, le conforter, le rendre plus juste et plus solidaire. 

 

La CFDT manifestera contre toute réforme des retraites qui vise à faire des économies.


    Contactez-nous    

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


©2017-2020 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site